maire de diyarbakir

Les maires de quatre villes du Kurdistan de Turquie ont été démis de leurs fonctions, vendredi, par le ministre de l'Intérieur turc, Saadettin D'abord sous l'effet de l'exode rural, puis en raison de réfugiés internes fuyant le conflit kurde, la population de Diyarbakır a explosé, passant de 30 000 dans les années 1930, à 65 000 en 1956, 140 000 en 1970, et 400 000 en 1990[16]. Il est fortement endommagé lors de combats avec l'armée turque au premier semestre 2016[22] et est partiellement vidé de ses habitants[23] ; il fait l'objet d'un décret de « confiscation » après que plusieurs bâtiments ont été rasés[24]. En 2006, il en devient le président alors qu’Osman Baydemir est élu maire de Diyarbakır. َAprès sa conquete par les musulmans en 639, la tribu arabe des Bakr bin Wael s'y installa et c'est ainsi que l'appelation Diyar bakr (les tentes ou les maisons de la tribu des Bakr en arabe) turcisée Diyarbakir, s'imposa jusqu'a ce jour. La ville d'Amid fut le siège du patriarcat chaldéen de 1681 à 1828. Adnan Mizrakli est un médecin et militant politique kurde. Troisième temps de notre semaine consacrée à la gouvernance des villes. La maire de la ville kurde de Diyarbakir arrêtée Mardi 25 octobre 2016 23:09 Turquie. Le 31 mars 2019, avec sa co-listière, il était élu maire de Diyarbakir, principale ville de la région et capitale historique - sinon symbolique - des territoires kurdes de Turquie. Durant sa présidence, l’ADH met au cœur de son engagement la résolution des crimes non résolus durant les années 1990, dans la région. Kurdes les damnés de la guerreOlivier PiotPetits Matins, 2020, Istanbul planète : la ville-monde du XXIe siècleJean-François PérouseLa découverte, 2017, Erdogan : nouveau père de la Turquie ?Nicolas Cheviron et Jean-François PérouseEd. Un tribunal turc a annoncé dimanche avoir placé en détention provisoire les deux maires de Diyarbakir, épicentre du sud-est à majorité kurde de la Turquie, accusés d’activités « terroristes » en lien avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Le maire de la municipalité de Diyarbakir, Osman Baydemir, a invité tous les Arméniens et les autres peuples non musulmans dont les ancêtres sont nés dans la province du Sud-Est de la Turquie, avant d'être contraints de fuir pendant les événements « cruels» de 1915, à revenir habiter la ville. nécessaire] à Diyarbakır[3]. J'ai appris avec inquiétude la destitution, lundi 19 août, de Selçuk Mizrakli, co-maire de la municipalité métropolitaine de Diyarbakir, élu démocratiquement il y a 4 mois. En 1895, les massacres hamidiens font environ 25.000 morts parmi les arméniens[12]. Hülya Alökmen Uyanik vient d’être élue co-maire de la ville de Diyarbakir en tant que représentante du Parti démocratique des peuples (HDP). Un tribunal turc a annoncé dimanche avoir placé en détention provisoire les deux maires de Diyarbakir, épicentre du sud-est à majorité kurde de la Turquie, accusés d'activités "terroristes" en lien avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Il y a un lien idéologique, politique avec le PKK mais il n’en est pas l’émanation. Sa prédécesseure, Gultan Kishanak a été condamnée à 18 ans d’emprisonnement pour des accusations similaires. U n tribunal turc a annoncé dimanche avoir placé en détention provisoire les deux maires de Diyarbakir, épicentre du sud-est à majorité kurde de la Turquie, accusés d’activités «terroristes» en lien avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). La révocation des maires kurdes acte-telle la fin de tout espoir de changement, même à l’échelle d’une ville ? Sociologue, chargée de recherche au CNRS, spécialiste de la Turquie contemporaine, ancienne pensionnaire de l’Institut français d’études anatoliennes d’Istanbul, Découvrez nos newsletters complémentaires, Épisode 3 : Diyarbakir : les maires kurdes empêchés, Gouverner des villes rebelles (4 épisodes), Réécouter Gouverner des villes rebelles (3/4) : Diyarbakir : les maires kurdes empêchés, Des policiers anti émeutes face à des manifestants protestant contre le renvoi du maire de Dyarbakir en août 2019, Réécouter Les Kurdes, mille ans sans Etat. J.-C., puis d'un royaume arménien appelé Cordyène ou Cardyène. À la chute de l'Empire ottoman, la ville fut occupée par les troupes françaises pendant la campagne de Cilicie avant de revenir sous contrôle de la nouvelle République turque. En 2016, le gouvernement turc renvoie les autorités élues de la ville et les remplace par un administrateur judiciaire[17]. Olivier Piot, Le PKK continue de porter l’héritage historique de la cause kurde en Turquie Olivier Piot, Le parti Kurde sont bien plus avancés dans la représentation des femmes que tous les autres partis politiques turcs. Après l’arrestation mardi soir de Gültan Kisanak et de Firat Anli, les deux co-maires de la grande ville kurde de Diyarbakir, les représentants du HDP en Europe appellent les parlements et les institutions internationales à exprimer leur opposition aux pratiques illégales du gouvernement turc. Demirtaş est aussi le fondateur d’ Amnesty International à Diyarbakır. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gültan Kisanak et Firat Anli, élus ensemble en 2014 à la tête de Diyarbakir, sont accusés d' »appartenance … La région comportait également une minorité chaldéenne. Ammien Marcellin, au livre XIX[10], raconte en détail le siège et la prise d'Amida par les Perses de Shapur II (ou Sapor), du 25 juillet au 5 octobre 359[11]. Appelée Amida dans l'Antiquité, ce qui lui vaut son nom de Kara Amid, la « Noire Amida », elle fut la capitale du royaume araméen de Bet-Zamani à partir du XIIIe siècle av. La maire de la ville kurde de Diyarbakir arrêtée La dynastie kurde des Marwanides dirigea la région de Diyarbakır du XIe au XIIe siècles. Celle-ci abrite des radars anti-missiles, dont le AN/FPS-17 (en) développé par le Laboratoire de Rome dans l'État de New-York. La morphologie urbaine est à la fois dense et étalée, avec aux abords immédiats des remparts en basalte des maisonnettes à toit plat construites de façon anarchiques, faisant l'objet d'un projet de réhabilitation en 2012, et des immeubles plus rares de trois ou quatre étages[7], organisés autour de multiples venelles et cours. Une émission préparée par Mélanie Chalandon. Elle fut disputée par les Houlagides et les Ayyoubides pendant plus d'un siècle avant d'être prise par les États turkmènes de Kara Koyunlu (le Mouton Noir), puis de Ak Koyunlu (le Mouton Blanc). Osman Baydemir, le maire de Diyarbakir à la conquête d’Urfa Il y a quelques mois, lorsque j’avais annoncé à des copains kurdes de France qu’Osman Baydemir ne serait pas candidat à la mairie de Diyarbakir, ils avaient cru que je fabulais. Sur les 65 maires élus aux dernières municipales en Turquie on dénombre déjà 45 maires “révoqués”. chercheuse à l'Institut oriental de l'académie des sciences tchèque. Elle propose 13 facultés, 11 écoles professionnelles supérieures, 5 écoles supérieures, 1 conservatoire, 3 Instituts, 8 centres de recherche et un hôpital de 1 500 lits combinant recherche et soins[28]. Et voilà que le maire de Siirt Selim Sadak vient à son tour d’être arrêté en même temps que 73 personnes, ce week-end dans sa résidence à Diyarbakir. Les institutions européennes protestent mollement. Elles furent déportées vers les camps d'extermination[14] de Rasalayn puis du désert du Deir ez-Zor. Nouvelles François Bourin, 2017, Karthala, 2019, "Soldat augmenté" : le feu vert du Ministère des Armées, Sylvain Tesson, le vagabond du sommet des classements, Réécouter "La figure du fêtard devient absolument suspecte dans notre société actuelle", "La figure du fêtard devient absolument suspecte dans notre société actuelle", Réécouter Ornithorynque : la palme du bizarre, Réécouter Fragments amoureux de Roland Barthes (1/4) : Attente, Fragments amoureux de Roland Barthes (1/4) : Attente, Réécouter Regards sur Philip K. Dick (1/4) : L'épuisante vie de Philip K.Dick, Regards sur Philip K. Dick (1/4) : L'épuisante vie de Philip K.Dick, Réécouter Fragments amoureux de Roland Barthes (2/4) : Je t'aime, Fragments amoureux de Roland Barthes (2/4) : Je t'aime, Réécouter Les sondes Voyager 1 et 2 nous rapportent de nouveaux mécanismes physiques, Les sondes Voyager 1 et 2 nous rapportent de nouveaux mécanismes physiques, Istanbul planète : la ville-monde du XXIe siècle, Gouverner par la proximité, une sociologie politique des maires de quartiers en Turquie, Du régionalisme à l'indépendantisme, qui est in qui est out (4/4) : De l'Irak à la Syrie : l'utopie kurde à l'épreuve du réel. Adnan Selçuk Mizrakli, le maire de Diyarbakir, a été arrêté puis placé en garde à vue en Turquie. Rojda Nazlier, co-maire destituée de Kocaköy, dans la province de Diyarbakir, a été condamnée à neuf ans de prison par un tribunal turc. Pendant la Première Guerre mondiale en Orient, entre les mois de mai et juin 1915, dans le cadre du génocide arménien, la ville fut vidée de ses populations syriaque, assyrienne et arménienne (environ 60 000 fidèles, soit 30 % des habitants ) sous le prétexte qu'elles étaient trop proches du front russe. Le 31 mars 2019, avec sa co-listière, il était élu maire de Diyarbakir, principale ville de la région et capitale historique - sinon symbolique - des territoires kurdes de Turquie. Diyarbakır fut intégrée à l'Empire ottoman en 1534. Les prisonniers en grève de la faim depuis 20 jours dans les prisons turques avertissent qu'ils passeront à une grève non alternée si leurs revendications ne sont pas satisfaites. Le co-maire HDP (Parti démocratique des peuples) de Diyarbakir élu en 2019, Adnan Selçuk Mizrakli, est démis de ses fonctions le 18 août 2019. Travaille notamment pour Orient XXI et Le Monde Diplomatique. Un coup d’état politique dénoncent les élus kurdes qui masquerait selon eux la volonté d’une reprise en main non seulement militaire mais aussi politique la région. Adnan Mizrakli n’est pas le premier maire de Diyarbakir à terminer son mandat en prison. Depuis plus de 30 ans, les Villes de Rennes et de Diyarbak ir entretiennent des liens d’amitié et de coopération. On lui reproche -Adnan Mizrakli-, sur une dénonciation anonyme, d’avoir en tant que médecin, soigné un guérilleros du PKK et de ne pas l’avoir signalé aux forces de sécurité Jean-François Pérouse, Ces attaques  ciblées du pouvoir central sont toujours prétextées par des liens présumés du HDP avec le PKK, (...) envers des hommes, des femmes qui incarnent l’étendard de la démocratie et de l’identité kurde Olivier Piot, Les médias présentent le HDP comme la vitrine légale du PKK. De cette époque, jusqu'au génocide arménien de 1915, la région est fortement peuplée d'Arméniens. Gültan Kisanak a été en 2014 la première femme élue maire de Diyarbakir, la grande ville du sud-est de la Turquie, considérée comme la « capitale » de la région kurde. La dernière modification de cette page a été faite le 13 octobre 2020 à 17:50. La ville, qui concentre la majorité de la population de la province, comptait 855 389 habitants en 2008, mais le nombre a ainsi doublé en sept ans, passant à 1 600 000 en 2015[2]. Turquie. Récit de voyage, à la rencontre de la société civile turque d'Istanbul et de Diyarbakir. Communiqué de presse J’ai appris avec une très grande inquiétude l’interpellation et le placement en garde à vue de Gültan Kışanak et Firat Anli, co-maires de la ville de Diyarbakir. Traductions en contexte de "Diyarbakir" en français-allemand avec Reverso Context : Nous condamnons fermement l'utilisation disproportionnée de la force par la police à Diyarbakir et Kiziltepe. Nathalie Appéré, maire de Rennes et Gültan Kışanak, co-maire de Diyarbakir. Elle était également appelée Amida sous l'Empire romain. Moyen-Orient : le "moment Kurde" est-il passé? En 1925, la ville fit l'objet d'un siège de la part d'insurgés kurdes menés par Cheikh Saïd qui visait à réinstaller le Califat dissous un an plus tôt. Il n’est surtout pas le seul édile de la région à s’être vu retiré la charge de la ville et destitué de ses fonctions par les autorités. La moitié ouest de Diyarbakır est détruite à 70 % et la population soumise à un couvre-feu[18]. Les Kurdes constituent la majeure partie de la population de la ville[3],[4]. Mais en quoi ces municipalités représentent-elles une menace pour le Président Erdogan ? La ville est bâtie à côté de la vallée du Tigre[7]. Le Co-Maire destitué de la ville kurde de Diyarbakir reste emprisonné malgré sa demande de remise en liberté - RojInfo 26 décembre 2019 at 12:55 […] procès du Co-Maire de Amed (Diyarbakir), Selçuk Mızraklı, destitué puis arrêté par les autorités turques, a commencé, mercredi, devant le 9e tribunal pénal de […] Amida fut un centre religieux lié au patriarcat syriaque-orthodoxe d'Antioche. ANKARA (Reuters) - La police turque a arrêté mardi la maire de la ville majoritairement kurde de Diyarbakir, dans le sud-est, a-t-on appris de sources sécuritaires. En 1997, sa population totale s'élevait à 641 616 habitants et 851 902 en 2008. Adnan Mizrakli est un médecin et militant politique kurde. Pendant la Première Guerre mondiale en Orient, entre les mois de mai et juin 1915, dans le cadre du génocide arménien, la ville fut vidée de ses populations syriaque, assyrienne et arménienne (environ 60 000 fidèles, soit 30 % des habitants[13]) sous le prétexte qu'elles étaient trop proches du front russe. Diyarbakır (en turc ottoman transcrit Diyarbekir, en kurmandji Amed, en zazaki Diyarbekir, en syriaque ܐܡܝܕ Āmîḏ « Omid », en arménien Տիգրանակերտ, Dikranagerd[1]) est une ville du sud-est de la Turquie, préfecture de la province du même nom (autrefois Arménie occidentale). Préfecture de la province du même nom, Diyarbakır constituait un district jusqu'en 2008, date de la transformation de la municipalité en métropole. La ville comporte plusieurs édifices religieux : La ville est dotée d'un centre universitaire, l'Université de Dicle (en), dont le campus de 55 hectares est situé à l'Est de la ville, sur la rive opposée du Tigre. Elle devint en 1864 le chef-lieu du vilayet de Diyarbekir. La délégation, conduite par Marie-Brigitte Duigou, Vice présidente d'AKB, a été également reçue par Madame Gultan Kisanak, députée de Diyarbakir, co-présidente du parti kurde BDP et candidate à la mairie métropolitaine de Diyarbakir pour succéder comme maire à Osman Baydemir, qui, après deux mandatures à Diyarbakir, ne peut se représenter dans cette ville. Le géographe Matthieu Gosse parle, à propos de la destruction matérielle et symbolique de quartiers entiers de la vieille ville, d'un urbicide[19]. Comment comprendre cet acharnement du pouvoir sur les maires des partis pro-kurdes - pourtant légaux et autorisés ? le 03.12.2015. La base fut fermée, en même temps que des bases en Allemagne, en septembre 1997[15]. Réécouter Le PKK est-il une organisation terroriste ? À la frontière turco-syrienne, les familles kurdes éparpillées. J’ai appris avec inquiétude la destitution, lundi 19 août, de Selçuk Mizrakli, co-maire de la municipalité métropolitaine de Diyarbakir, élu démocratiquement il y a 4 mois. Une dose quotidienne de culture et de savoirs. La ville comporte quelques bâtiments de taille élevée, dont le Dedeman Diyarbakir Hotel et la cité administrative universitaire de Dicle, haute de 60 mètres et construite en 1970[8]. À venir dansDans Gouverner des villes rebelles (4/4) : Bogota, opération ville propre, Petits Matins, 2020, La découverte, 2017, Ed. Le district est alors scindé en quatre : Bağlar, Kayapınar, Sur et Yenişehir, chacun doté d'un gouverneur[9]. Au-delà d’une posture d’opposition au pouvoir central, c’est aussi un projet politique alternatif que les dirigeants kurdes ont voulu mettre en place à Diyarbakir et dans d’autres villes de la région. Le PKK est-il une organisation terroriste ? La ville est considérée comme la capitale historique, symbolique et culturelle de l’ensemble de la nation kurde[5],[6]. Géographe, maître de conférences à l’Université Toulouse-II, délégué auprès de l’Université Galatasaray. L'importance de la population kurde explique la présence récurrente de manifestations, voire d'émeutes pro-kurdes[réf. Quatre maires arrêtés et destitués L'arrestation de plusieurs édiles, dont le très populaire maire de Diyarbakir, Féridun Celik, a semé la colère et la consternation au Kurdistan. Depuis plus de 30 ans, les Villes de Rennes et de Diyarbakir entretiennent des liens d'amitié et de coopération. Elles furent déportées vers les camps d'extermination de Rasalayn puis du désert du Deir ez-Zor. Journaliste, grand reporter. 058-97, 6 février 1997, http://www.institutkurde.org/publications/etude_kurdes/pdf/etud3.pdf, Site officiel de la municipalité de Diyarbakır, Site officiel de la préfecture de Diyarbakır, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Diyarbakır&oldid=175545366, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Article contenant un appel à traduction en anglais, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Page pointant vers des bases relatives à la géographie, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Lucie Drechselova, - Selçuk Mizrakli (Rojinfo, 23 août 2019), - Gultan Kışanak s’adressant aux femmes lors d’un meeting (Jin Tv, 09 décembre 2019), - Ekrem Imamoglu le soir de sa victoire électorale pour la mairie d'Istanbul l’an passé (France 24, 24 juin 2019), - « Ghasam » de Nishtiman (label : Accords croisés). Mme Kisanak et M. Anli dirigent ensemble la municipalité de Diyarbakir, la «capitale» du sud-est de la Turquie, secouée par des combats meurtriers entre forces de sécurité et membres du PKK. Nouvelles François Bourin, 2017, Gouverner par la proximité, une sociologie politique des maires de quartiers en TurquieElise MassicardKarthala, 2019. Le quartier historique de la ville médiévale, entouré de remparts romains, est connu sous le nom de Sur. [ … Les insurgés échouèrent cependant à prendre la ville avant l'arrivée massive de renforts de l'armée gouvernementale qui réprima l'insurrection. Elle est annexée à l'empire perse Séfévide sous Abbas Ier le Grand, en 1620, avant de repasser sous le contrôle de la Sublime Porte.    C’est un mouvement issu de la société civile. Gültan Kisanak et Firat Anli à Diyarbakir, le 10 avril 2015. Cette rapide augmentation démographique s'est accompagnée de constructions précaires (80 % insalubres[7]), les gecekondu, bâtis sans permis de construire et estimés à 4 000[7]. Le 31 mars 2019, avec sa co-listière, il était élu maire de Diyarbakir, principale ville de la région et capitale historique - sinon symbolique - des territoires kurdes de Turquie. La région devint par la suite une province de l'Empire romain ; Amida était au IVe siècle la principale place-forte de Mésopotamie, dans la haute vallée du Tigre. Lors de la précédente mandature, en 2014, sur les 102 municipalités remportées par le parti pro-kurde, 95 étaient ensuite passées sous le contrôle direct du gouvernement, via des technocrates, appelés les kayyum en turc. Après la bataille de Manzikert, la ville passa sous l'autorité des Turcs oghouzes. Adnan Mizrakli est un médecin et militant politique kurde. Aujourd'hui direction la Turquie. Ces arrestations font suite à la destitution, en septembre dernier, de vingt-quatre maires kurdes, remplacés par des administrateurs proches du parti au pouvoir. « The city that later generations of Armenians would call Dikranagerd was actually ancient Amid or Amida (now Diarbekir or Diyarbakir), a great walled city with seventy-two towers... ». Selçuk Mızraklı, co-maire de Diyarbakır, est condamné à 9 ans et 4 mois de prison pour "appartenance à une organisation terroriste". Le maire, Osman Baydemir, était kurde et membre du Parti de la société démocratique. Mais le 19 août 2019, cinq mois seulement après sa prise de fonction, il était démis de ses fonctions par les autorités turques. Gouvernance partagée, émancipation des femmes et égalité des sexes en politique, lutte contre la corruption… La révocation des maires kurdes acte-telle la fin de tout espoir de changement, même à l’échelle d’une ville ? Gultan Kisanak et son adjoint Firat Anli ont été placés en garde à vue sur des soupçons de liens … Accusé de soutien au mouvement de lutte armée du PKK - considéré comme terroriste par l’État turc - il fut ensuite incarcéré puis remplacé à la tête de la ville par un administrateur. L'université, construite en 1974, accueille 30 000 étudiants et emploie 3 600 personnes[27]. secondess, Épisode 4 : Bogota, opération ville propre. The city that later generations of Armenians would call Dikranagerd was actually ancient Amid or Amida (now Diarbekir or Diyarbakir), a great walled city with seventy-two towers... Voir par exemple : Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Ammien Marcellin, officier de la suite d', Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, « L'armée turque affirme avoir tué 41 rebelles kurdes en Irak », « Situation humanitaire des réfugiés et des personnes déplacées kurdes dans le sud-est de la Turquie et le nord de l'Irak », DoD news release, no. Outre le turc, la majorité des habitants de la ville parlent le kurmandji, un dialecte kurde, et le zazaki, une langue iranienne qui est considérée par une partie des linguistes et des kurdologues et par nombre de ses locuteurs comme un dialecte kurde[20],[21]. Un projet de dialogue interculturel mené par l’ONG Yerkir, en compagnie de jeunes journalistes de la diaspora et du sénateur français Jean-Yves Leconte. Une grande partie du centre historique de la ville est détruite durant les répressions militaires de 2016 et 2017. Ce partenariat a malheureusement été mis en sommeil par […] En 1956, les États-Unis installent une base militaire de l'OTAN à Diyarbakır, renommée Pirinçlik Air Base (en) en 1970. Intervention de Nathalie Appéré, maire de Rennes Des liens profonds unissent, depuis 1979, les deux villes métropoles, Rennes et Diyarbakir.

La Plus Grosse Pelle De Démolition Du Mondemaillot Portugal 2021, Télésiège Praz-sur Arly été, Voyage En Irlande En Famille Pas Cher, Plus Vieille Université Américaine, Appart Hôtel Deauville, Voyage îles De La Madeleine, La Boîte à Chansons Chorale, Poeme Je M'en Fou, Dictionnaire Des Prénoms, Marque En O,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *